Skip to content

Collecte de fonds pendant une pandémie

août 7, 2020 By: Evelyn Allen

This post is also available in: English (Anglais)


Cette année, Evercloak a connu de grands changements. En février, on a annoncé Evercloak comme gagnant du programme Solutions énergétiques novatrices de RNCan, appuyant un projet de 1,2 million de dollars pour accélérer le développement de notre technologie. En mai, nous avons obtenu notre diplôme du volet énergie Creative Destruction Lab à Calgary. Également, en juin, nous avons clôturé un cycle de financement initial. Ça a été une course folle.

En plus de tout cela, comme tout le monde sur la planète, nous devions trouver comment fonctionner pendant une pandémie.

Dans ce message, j’aimerais partager mon expérience personnelle sur la façon dont nous avons recueilli des fonds en ces temps incertains.

Tirer profit des connexions

Nous avons lancé notre campagne de financement juste au moment où la COVID-19 a frappé; par conséquent, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Normalement, une campagne de financement peut prendre six ou huit mois. Nous avons fini par récolter 750 000 dollars en six semaines seulement.

L’une des choses qui ont vraiment mis Evercloak sur la voie du succès a été de participer au volet Creative Destruction Lab de Calgary. Beaucoup de mentors et d’associés de ce programme ont une formation en génie chimique; ils comprennent donc le côté science des matériaux de notre entreprise — et les occasions.

L’établissement de ces relations sur une période de huit mois a été incroyablement précieux. Grâce au Creative Destruction Lab, j’ai également pu entrer en contact avec un groupe important de femmes leaders et d’investisseuses; en outre, je suis vraiment heureuse que nous ayons pu intégrer certaines d’entre elles dans notre équipe d’investissement.

Zoom, zoom, zoom

Il y a plus de la moitié de nos investisseurs que je n’ai pas rencontrés en personne. Normalement, j’aurais fait des voyages à Toronto, à Calgary et aux États-Unis pour établir la connexion en personne. Sauf pendant la COVID-19. Nous avons fini par tout faire par Zoom, ce qui était incroyablement efficace. Je pourrais programmer cinq ou six réunions d’investisseurs en une journée.

Bien sûr, vous voulez vous présenter sous votre meilleur jour — au sens propre comme au sens figuré. J’ai tout appris sur la mise en place d’un éclairage approprié, sur le contact virtuel avec les gens, sur la façon de s’assurer que mes mains étaient dans le cadre et autres astuces.

Pendant trois ou quatre semaines, j’ai été constamment en contact téléphonique avec des avocats et des investisseurs. C’est difficile à tout moment, mais surtout quand vos enfants ne peuvent pas aller à l’école, à cause de la pandémie.

Sentir l’élan du moment

Aujourd’hui, je suis très enthousiaste quant à l’avenir d’Evercloak. Notre financement initial étant terminé, nous sommes bien placés pour faire progresser notre technologie et créer de la valeur dans notre entreprise.

Nos laboratoires ont été fermés ces deux derniers mois en raison de la COVID-19. Maintenant que les choses commencent à s’ouvrir à nouveau, je suis impatiente de faire le vrai travail pratique pour continuer à améliorer notre technologie et à construire nos unités de démonstration sur le terrain.

En même temps, nous assemblons aussi notre équipe de rêve. Nous venons d’embaucher deux personnes à plein temps pour la R et D ainsi qu’un nouveau directeur de la technologie. Nous recherchons un ingénieur de produit, et plus tard, nous embaucherons quelqu’un pour nous concentrer sur le développement d’entreprise et les opérations commerciales.

Être entrepreneuse, surtout pendant une pandémie, signifie jongler et éteindre des feux en permanence et être très stratégique quant à ce sur quoi je me concentre. Mais aujourd’hui, j’ai l’impression qu’Evercloak est dans un endroit formidable.

Nous avons un réel élan et j’ai tellement confiance que nous allons avoir un grand impact.

Categories
Evelyn Allen